Leadership Force

Lieutenant-général Balla Keïta (Sénégal)

Le Lieutenant-général Balla Keita (Sénégal) a été nommé, le 11 février 2016, commandant de  la Force de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA). Il occupait ce poste de façon intérimaire depuis le 7 novembre 2015.Ce général de corps d'armée arrive à ce poste avec une riche expérience acquise aussi bien au sein de l’ONU que dans l’armée sénégalaise.

Avant la MINUSCA, le Lieutenant-général Balla Keïta était Commandant adjoint de la Force de la Mission conjointe des Nations Unies et de l'Union africaine au Darfour (UNAMID). Auparavant, de 2007 à 2010, il occupait les fonctions de Commandant de secteur au Darfour. En 2001, il était Chef des opérations au sein de la MONUC (devenue MONUSCO),  en République Démocratique du Congo, après avoir mis ses compétences au service d’autres missions de maintien de la paix au Liberia, de 1991 à 1993, mais aussi en Guinée-Bissau.

Le Lieutenant-général Balla Keita a aussi occupé plusieurs postes de responsabilités au sein de l’armée sénégalaise, dont celles d’inspecteur général des Forces Armées Sénégalaises et de Chef d’Etat-major de l’Armée de terre pendant deux ans et demi. A son actif figure également une longue expérience de plus de quinze ans au sein des Forces spéciales du Sénégal. 

Un riche parcours professionnel de près de 40 ans qui lui a valu une dizaine de distinctions tant nationales, régionales, internationales qu’onusiennes.

Né le 25 avril 1956 à Malilounda (Sénégal), le Lieutenant-général Balla Keïta a fait ses études militaires en France, aux USA et en Allemagne.

Le Lieutenant-général Balla Keïta succède à ce poste au Général de Division Martin Chomu Tumenta (Cameroun) décédé, le 30 novembre 2015, des suites de maladie.

Général de division Sidiki Daniel Traore (Burkina Faso)
Commandant adjoint de la force
 
Le Général de Division Sidiki Daniel TRAORE est né en 1957 à Bobo-Dioulasso, au BURKINA FASO. Ancien Enfant de Troupes des Prytanées Militaires de Kadiogo, au Burkina Faso, puis de Saint-Louis au Sénégal, il est admis en 1978 comme élève-officier à l’Académie Royale Militaire de Meknès (ARM) du MAROC. Il en sort comme Sous-Lieutenant en 1981. Puis, il se spécialise dans l’arme de l’infanterie mécanisée à Fort Benning aux Etats-Unis. 
Au cours de sa longue carrière professionnelle de près de (40) ans dans les Forces armées du Burkina Faso, il servira aussi bien dans les unités élémentaires que dans les grandes formations militaires comme commandant, de même que dans les centres d’instruction et écoles de formation pour enfin terminer à l’Etat-Major Général des Armées où il a occupé plusieurs fonctions comme chef de division et Conseiller.
 
Dans les écoles, il servira comme Commandant de l’Académie Militaire Georges Namoano pour la formation des élèves officiers (AMGN) et Commandant du Groupement d’Instruction des Forces Armées Populaires « GIFAP ».
 
Puis au titre des formations militaires, il commandera successivement la 6ème puis la 2ème Région Militaire. 
 
La deuxième partie de sa carrière militaire sera marquée par son séjour à l’Etat-major Général des Armées (EMGA) dans lequel il a assumé successivement les responsabilités de Chef des Divisions des Opérations, de l’Information, des Ressources Humaines (DRH), pour terminer par celui de Conseiller du Chef d’Etat-Major Général des Armées.
 
Il a participé par ailleurs, à plusieurs exercices opérationnels et de maintien de la paix au plan régional et en multinational.
 
Breveté de la 11ème promotion (2003-2004) du Collège Interarmées de Défense – CID de France, il est aussi diplômé en 2006 du cours des Directeurs en Gestion des Ressources Humaines de l’EMSAM de Montpellier en France. Il est également Auditeur en 2011 du 12ème Forum de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale (IHEDN), sis à l’Ecole militaire de Paris.
 
Le Général de Division Sidiki Daniel TRAORE  est titulaire d’une Maîtrise en Sociologie et d’un Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) en Méthodes de l’Histoire et de l’Archéologie de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes de Paris (EPHE) en 2004. Il est présentement étudiant en 3ème cycle doctoral d’Histoire et Civilisations de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris (EHESS) sur le thème : « La Problématique du Financement des Opérations de Paix en Afrique de l’Ouest, sous l’égide de la CEDEAO, à travers son Mécanisme. ».
Enfin, il a été chargé du cours sur « La problématique des conflits en Afrique et leur gestion », à l’Institut Diplomatique et des Relations Internationales d’Ouagadougou (IDRI), puis à l’Ecole Nationale d’Administration et de la Magistrature (ENAM) de Ouagadougou de 2004 à 2009.
 
Le Général de Division Sidiki Daniel TRAORE a, par ailleurs, participé à plusieurs Opérations de Maintien de la Paix, qui sont les suivantes :
 

  • Chef d’Equipes d’Observateurs Militaires de la Mission de l’Organisation des Nations Unies au Congo (MONUC) de Juin 2001 à Juin 2002, (RDC).
  • Chef d’Etat-Major Adjoint de la Force au sein de la Mission des Nations Unies en République Centrafricaine et au Tchad (Deputy Chief of Staff) (MINURCAT), de Novembre 2009 à Décembre 2010;
  • Commandant du Secteur Ouest de l’UNAMID (Sector West Commander)  (El Geneina, DARFOUR) au SOUDAN, de Mai 2012 à Juillet 2014 ;
  • Commandant du Secteur Ouest de la MINUSMA (Sector West Commander) à TOMBOUCTOU en République du MALI, (du 28 Novembre 2014 au 31 Mai 2016) ;

Il est depuis le 28 Juillet 2016, le Commandant Adjoint de la Force de la MINUSCA à BANGUI (RCA).
Il a aussi eu l’occasion de participer à des séminaires et ateliers en OSP dont les plus récents sont, le « Senior Mission Leader’s Course (SML) » qui a eu lieu à Pékin en CHINE du 06 au 17 Juin 2016 et le 1er Cours des Commandants de Secteurs des missions onusiennes, au « Regional Training And Conference Centre (RTCC) », du 27 au 30 Janvier 2015 à Entebbe en OUGANDA.
 
Au titre de ses expériences diverses, le Général de Division Sidiki Daniel TRAORE a mené des travaux de recherche et fait des publications et des communications diverses dans le domaine des Opérations de Maintien de la Paix en Afrique. 
 
Enfin, au titre des décorations, il a reçu des distinctions tant au plan national qu’international.
Au plan National, sa plus haute distinction est celle de Commandeur de l’Ordre  National.
Au plan International, il est récipiendaire d’une part de la médaille de Chevalier de l’Ordre National du Mérite Français et d’autre part des médailles onusiennes de toutes les missions de maintien de la paix auxquelles il a participé (MONUC ; MINURCAT ; UNAMID ; MINUSMA).
 
Le Général de Division Sidiki Daniel TRAORE est marié et père de trois (03) enfants.

Chef d’Etat Major de la force 

Né en 1959, Saint-Cyrien de la promotion Général Lasalle (1979-1981), le général Jean-Eudes Barau choisit la cavalerie à l’issue de sa formation initiale. Il sert ensuite au 5ème Régiment de Dragons (1982-1986), comme chef de peloton, puis au 4ème Régiment de Chasseurs où il est successivement commandant d’escadron (1988-1991), commandant en second (1999-2001) puis chef de corps (2001-2003). Il participe alors à plusieurs opérations extérieures, au Liban, au Kosovo et au Tchad.
 
Diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (1993-1995), breveté de la 109ème promotion du Cours supérieur d’Etat-major (1995-1996), puis de la 4ème promotion du Collège Interarmées de Défense (1996-1997), sa deuxième partie de carrière s’organise autour des relations internationales et du renseignement.
 
Après un séjour en Grande-Bretagne au Joint Services Command and Staff College (Collège interarmées de défense britannique), où il sert comme officier de liaison instructeur de 1997 à 1999, il s’oriente vers l’OTAN. Auditeur du Nato Defence College à Rome (2003-2004), il sert ensuite à la Représentation militaire française auprès du Comité militaire de l’OTAN, à Bruxelles, en tant que chef de section « coopérations » puis « opérations » (2004-2007).
 
Il est ensuite affecté à la sous-chefferie Relations internationales de l’état-major des armées, division « maîtrise des armements », comme chef de bureau « OSCE–maîtrise des armements conventionnels » (2007-2010).
 
En 2010, il rejoint le Quartier général du Corps de réaction rapide-France, dont il est successivement chef du bureau renseignement (ACOS G2) puis chef de la division Intelligence and Knowledge Development (DCOS Intelligence & Knowledge). Il est déployé avec cet état-major en Afghanistan, au sein de l’ISAF Joint Command, au poste de Deputy CJ2, en 2010-2011.
 
En 2014, il retrouve l’état-major des armées où il prend les fonctions d’adjoint au chef de la division « Euratlantique» et traite des relations entre les armées françaises, l’OTAN, l’UE et l’ONU ainsi qu’avec les grands Alliés et partenaires militaires de la France, membres de ces organisations internationales.
 
Il rejoint Marseille, en qualité de général adjoint Engagements à l’officier général de la zone de défense et de sécurité Sud, le 1er août 2015. Il est marié et père de quatre enfants.

Commandant de la joint  de task force  (Benin)

Né le 07 Avril 1956 à Kandi (Benin), le général ZANKARO Moumouni fut choisi par l’artillerie après sa formation initiale d’officier à Tripoli en Lybie en 1983. Il a successivement suivi les différents stages inhérents à son grade en tant qu’officier. Breveté du Collège Interarmées de Défense (Ecole de Guerre) de Paris (France) promotion 2004,  cet officier artilleur a occupé plusieurs fonctions jusqu’à Chef d’état-major de l’armée de terre au sein des Forces Armées Béninoises.
 
Le général a une immense expérience internationale, il a participé à plusieurs séminaires et missions onusiennes notamment en République Démocratique du Congo où il fut Commandant Secteur Katanga – Commandant Brigade Katanga (Avril 2006 – Août 2007).
 
Grace à son abnégation et son amour du travail bien fait, ce professionnel chevronné fut élevé a plusieurs distinctions honorifiques nationales et internationales à savoir: Commandeur de l’Ordre National, Chevalier de la légion d’honneur française et Médaille de la MONUC-5 (2003-2004 ; 2006-2007) entre autres.
Il a pris les rênes du commandement de la JTFB le 25 Juillet 2016. Il est marié et père de 04 enfants.