Reforme du secteur de la sécurité

Conseil stratégique et technique

La MINUSCA fournit une orientation stratégique et une assistance technique aux autorités de transition relatives au secteur de la sécurité, comme la future architecture sécuritaire, les missions des forces de défense et sécurité, ou la reprise de leurs activités et leurs redéploiement ainsi que pour la gouvernance du secteur de la sécurité. Les principes majeurs des futures forces de défense et de l’intégration des ex-combattants dans les corps en uniforme développés sous les auspices de la MINUSCA, en collaboration avec les principaux partenaires, et adoptés dans le cadre du comité stratégique du DDR et de la RSS, ont été inclus dans le Pacte National et les recommandations approuvées lors du Forum de Bangui en mai 2015.

Coordination de l’assistance internationale et de la formation

La MINUSCA co-préside le Comité Stratégique DDR et RSS ainsi que son Comité Technique RSS. Dans le processus de réforme de la défense, la MINUSCA coopère  et coordonne étroitement avec EUMAM (mission de conseil militaire de l’Union européenne) et avec les principaux acteurs opérant en soutien des forces intérieures de sécurité tels que le PNUD, la France et les Etats-Unis. La MINUSCA vise également à renforcer la coopération par l'établissement d'un groupe de travail inter-agence des Nations Unies sur la RSS.

Préparation de la certification et de la restructuration des forces de défenses et de sécurité intérieure

Entre décembre 2014 et juillet 2015, la section RSS, la Force et la Police de la MINUSCA, en coopération avec la force SANGARIS et EUMAM (précédemment EUFOR), et la Fondation Suisse de Déminage (FSD) ont assisté le Ministère de la Défense et le Chef d’État-major des FACA dans le processus de vérification simplifiée de 2368 personnels sélectionnés des FACA en se basant sur les critères comme la non-violation des droits de l’homme et du droit humanitaire et la non-appartenance  à un  groupe armé actif. Avec l’assistance de l’Unité RSS de OROLSI à New York, MINUSCA est en train de développer une procédure de certification complète pour les Forces de Défense et de Sécurité Intérieure.

En coopération avec OCHA et en coordination avec le CICR, la MINUSCA continue de conduire la sensibilisation au profit des personnels militaires vérifiés, dans les domaines des droits de l’homme, de la protection des populations civiles, de la protection des enfants, de la prévention de la violence sexuelle liée aux conflits, les relations civilo-militaires et les principes humanitaires.

La réhabilitation du camp militaire principal KASSAI et du dispensaire militaire principal d'OBROU, dans le cadre du projet financé par MPTF, a été complétée par la MINUSCA en coopération avec le PNUD  et son partenaire d’exécution la Fondation Suisse de Déminage. Une base de données biométrique des personnels militaires a été développée dans le cadre du même projet et est utilisée actuellement par les experts de EUMAM en soutien à la direction des ressources humaines du Ministère de la Défense. Ce projet contribue à assister les autorités nationales à regrouper et caserner les Forces de Défense Nationale (FACA) et à améliorer la gestion de leurs ressources humaines.

La réhabilitation de 8 commissariats de police et 3 brigades de gendarmerie dans 8 arrondissements de Bangui a été finalisée grâce au financement de Bureau de Consolidation de la Paix (PBSO) et à l’exécution du projet par le PNUD, et supervisé par la MINUSCA. Des équipements bureautiques, du matériel roulant et des moyens de communication ont également été fourni pour contribuer au renforcement des capacités des Forces Nationales de Sécurité Intérieures.