A Bouar, la MINUSCA sensibilise les forces armées et de sécurité intérieure sur le Code de Justice Militaire

12 jan 2022

A Bouar, la MINUSCA sensibilise les forces armées et de sécurité intérieure sur le Code de Justice Militaire

Dramane Daravé

La Section Justice et Affaires pénitentiaires de la MINUSCA, en collaboration avec la Cour d’appel de Bouar, a organisé le mercredi 12 janvier 2022 un atelier de sensibilisation sur le Code de Justice Militaire. La cérémonie d’ouverture était placée sous l’autorité de Joachim Thierry PESSIRE, 1er Président de la Cour d’appel de Bouar.

Adopté en mars 2017 par l’Etat centrafricain, le Code de Justice Militaire a permis la mise en place des juridictions militaires siégeant en matière correctionnelle ou criminelle (Cour martiale) dans le ressort de la cour d’appel de Bouar dans un effort de contribuer à la redevabilité et à la bonne gouvernance des forces de défense et de sécurité et appuyer la lutte contre l’impunité.


S’inscrivant dans les efforts de vulgarisation du code militaire en vue de son appropriation par les forces de défense et de sécurité, cet atelier a rassemblé plus d’une vingtaine de participants dont des militaires, des policiers, des gendarmes, des agents des douanes, des agents des eaux et forêts, des cadres et stagiaires des Unités spéciales mixtes de sécurité (USMS). Dans son propos introductif, le Président de la Cour d’appel de Bouar, M. Joachim Thierry PESSIRE a rappelé que l’objectif de cet atelier qui vise à « décortiquer le code militaire, connaître son fonctionnement, déterminer les poursuivables et les voies de recours ».

Quant au Lieutenant Béré Antoine, chef de l’unité spéciale anti-fraude de la gendarmerie de Bouar et participant à l’atelier, il confie que « cet atelier est la bienvenue dans la mesure où en tant d’officier de police judicaire, nous sommes appelés à gérer des infractions posées par les forces de défense et de sécurité sur le terrain ». Il rappelle la nécessité pour les forces de défense et de sécurité de créer et de maintenir un climat de confiance avec la population qu’elles sont censées protéger.

Le Code de Justice Militaire permet de poursuivre les crimes et délits commis par les militaires et assimilés, restaurer l’autorité au sein des forces armées, et donner un outil de contrôle supplémentaire aux institutions républicaines. Il donne des droits aux militaires et rappelle leurs devoirs, notamment en termes de discipline et de défense du territoire national.