créer un cadre d’épanouissement pour la jeunesse de sibut

14 juil 2021

créer un cadre d’épanouissement pour la jeunesse de sibut

Le 30 juin 2021, à Sibut (centre), la MINUSCA via sa section Désarmement démobilisation et réinsertion (DDR) à Kaga-Bandoro a procédé à la remise officielle d’édifices réalisés dans le cadre de la mise en œuvre du projet de réduction de la violence communautaire (CVR). C’était au cours d’une cérémonie tenue en présence de la Préfète de la Kémo, Georgette Lydie Dahouro, du Représentant du Ministère de la Jeunesse, des sports et de l’éducation civique, Christian Goubongo Linet Koy, venu de Bangui,ainsi que des leaders communautaires et les bénéficiaires du projet.

Par Adeline Gouet Tokalo

Il s’agit de la maison des jeunes et de deux aires de jeux pour enfants, construites par 36 personnes, toutes recrutées au sein de la communauté de Sibut, ainsi que de la remise des kits de démarrage d’activités génératrices de revenus.

Pour Wilfried Wake, président des jeunes de la ville, « la ville de Sibut n’a jamais eu droit à une maison des jeunes. Aujourd’hui, après plusieurs années de persévérance, cela est devenu une réalité. La jeunesse, par ma voix, tient à remercier tous ceux qui ont contribué à la réalisation de cette œuvre, notamment la MINUSCA ».

Ce sont 77 bénéficiaires, répartis dans 12 filières de métier, qui ont, en outre, reçu le nécessaire pour démarrer des activités génératrices de revenus. En effet, après avoir eu droit à une formation assurée par les casques bleus du contingent burundais de la MINUSCA (BURBATT), les apprenants ont reçu des kits dans les filières Informatique, Couture, Elevage, Agriculture, Transport, Mécanique, Photographie, et Mouture de céréales. Le coût total desdites dotations s’élève à 11 444 000 francs CFA. 

« Cela s’inscrit dans le relèvement social et le développement promu par l’APPR. Je demande que la jeunesse soit responsable (…) et j’appelle à la pérennisation de tous ces acquis », s’est exprimée la Préfète Georgette Lydie Dahouro.     

Rappelons que pour l’année 2021, 572 personnes dont 206 femmes de Kaga-Bandoro, Dekoa, Sibut et des villages de Blakadja, Nbengou, Doukouma, Kako, Kpakaya et Déré, ont bénéficié du projet CVR dans les préfectures de la Nana Gribizi et de la Kemo.

 

A4P
DDR