« Les négociations sur le DDRR avec les groupes armés seront relancées dès le 21 avril », a promis Touadéra en visite à Bambari

14 avr 2017

« Les négociations sur le DDRR avec les groupes armés seront relancées dès le 21 avril », a promis Touadéra en visite à Bambari

Bambari a accueilli ce 13 avril 2017, la deuxième visite du Président de la République, Faustin Archange Touadéra, accompagné de la Secrétaire Générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Mme Michaelle Jean, arrivée mardi en Centrafrique. Le président Touadéra a tenu à rassurer les populations sur sa détermination à poursuivre les efforts dans le crucial domaine du DDRR. « Nous relancerons les négociations dès le 21 avril prochain lors d’une rencontre avec tous les groupes armés sans exclusive. Il nous faut des avancées concrètes sur l’épineuse question du DDRR afin de parvenir à une vraie paix durable en Centrafrique », a précisé le chef de l’exécutif centrafricain. 

Sur la visite de la Secrétaire générale de la Francophonie, le Président Touadéra a plaidé auprès de Michaelle Jean pour que « l’OIF se fasse le porte-voix des souffrances, mais surtout des espoirs du peuple centrafricain auprès des partenaires internationaux afin de soutenir ce vent nouveau qui souffle sur Bambari depuis qu’elle est devenue une ville sans armes ».

La visite de Michaelle Jean visait à marquer le soutien de la communauté internationale et de l’OIF en particulier au relèvement de la RCA et rassurer les populations sur les initiatives de dialogue et de paix en cours. S’adressant à l’immense foule qui avait pris d’assaut le parvis de l’Hôtel de ville de Bambari, Michaelle Jean s’est montrée optimiste pour le redressement de Bambari « Cette ville est le symbole de ce qu’il faut accomplir pour le reste du pays car le changement est possible ici et pour toute la Centrafrique », a déclaré la cheffe de la Francophonie.

Pour marquer leur soutien aux milliers de personnes installées dans des camps suite aux violences dans les localités périphériques, le Président et son illustre hôte ont visité les sites de déplacés du PK8 à l’entrée de Bambari et le site dit de l’élevage. A chacune de ces escales, ils ont transmis des messages de courage et de résilience, promettant aux déplacés que le Gouvernement et les partenaires internationaux dont l’OIF ne les oubliaient pas. « Les Nations Unies, la Francophonie et le monde entier sont à l’écoute de la RCA », a martelé Michaelle Jean qui a également insisté sur la problématique de l’accès à l’éducation pour les enfants. « Il est important, malgré que les difficultés, que les enfants d’ici et de partout en Centrafrique aillent a l’école afin d’y apprendre les valeurs de citoyenneté et de paix. Vous avez le droit de poursuivre vos études et de réaliser vos rêves », a-t-elle lancé aux enfants des camps et aux élèves du lycée mixte de Bambari où elle a également remis un important lot de matériels didactiques.

Pour cette visite, le Chef de l’État était accompagné, en plus de la Secrétaire Générale de l’OIF, d’une forte délégation composée entre autres du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en Centrafrique, Parfait Onanga-Anyanga, de l’Ambassadeur du Royaume du Maroc en Centrafrique et de la Ministre centrafricaine des Affaires sociales.