La FPU indonésienne de la MINUSCA face au défi de la protection des civils

1 août 2019

La FPU indonésienne de la MINUSCA face au défi de la protection des civils

La première Unité indonésienne de police constituée (Formed Police Unit / FPU) au sein de la MINUSCA a été déployée le 28 Juin 2019. Ce sont 140 éléments, dont 14 femmes, sous le commandement du Lieutenant-Colonel Arendra Wahyudi, qui ont pour mission principale le maintien de l’ordre public, la protection des civils, la sécurisation du personnel et des biens des Nations unies.

 

Cette Unité de Police constituée comporte en son sein une unité spéciale d’intervention de 31 éléments prêts à répondre dans le cadre des missions spécifiques et ponctuelles. Le 13 juillet 2019, elle a effectué, au Camp M’Poko de Bangui, une séance d’exercices d’application des notions acquises lors d’une formation initiale de six jours en maintien et rétablissement de l’ordre public dans le contexte spécifique de la Centrafrique. Ces exercices pratiques, répétés avec application et assiduité, témoignent de la délicatesse de leur mission qui requiert, à bien des égards, la maitrise du terrain. 

 

« Nous avons l’expertise requise dans le domaine des patrouilles de toutes sortes, du maintien de l'ordre et de la protection des civils. De plus, nous avons fait, à notre arrivée, une bonne reconnaissance de la ville de Bangui, et travaillons au quotidien à améliorer nos patrouilles pour donner de l’assurance aux populations civiles à qui nous rendons notre politesse et notre courtoisie en respectant leurs droits, comme nous l’impose notre code de conduite », a rassuré le commandant du contingent. 

 

En patrouilles actives au Pont Yakite, dans le 3e arrondissement, et au 5è arrondissement de Bangui, le 29 juillet, les Casques bleus indonésiens, organisés en équipes de 10 personnes concentrées et appliquées, ont sillonné et arpenté rues et ruelles desdits quartiers, à l’affût du moindre signe d’insécurité des habitants avec qui il ont, par ailleurs interagi, pour créer la confiance.

 

Sur le terrain, les équipes du Lieutenant-Colonel Arendra Wahyudi font de la rotation trois fois par jour, toujours par des sorties pédestres, y compris en collaboration avec d'autres unités de la Mission. « On s'adapte au terrain, sur la base des renseignements que nous avons collectés à l’arrivée, mais aussi de notre expérience progressive », à en croire le commandant du contingent.

 

Avant la RCA, l’Unité dispose à son actif des tâches de sécurisation et d’encadrement de manifestations avec satisfaction dans d’autres Missions de paix, notamment au Soudan avec l’UNAMID, en Haïti avec la MINUSTAH, en République Démocratique du Congo au sein de la MONUSCO, au Mali en soutien à la MINUSMA, au Sud-Soudan à l’UNMISS et en Bosnie avec l’UNMIBH.

 

Les policiers indonésiens ne comptent pas s’en arrêter aux missions purement policières. Pour renforcer les liens avec le peuple centrafricain, ils prévoient des activités civilo-militaires sur la base des besoins réels des populations avec lesquelles ils interagissent. Et pour cela, ils s’investissent déjà dans l’apprentissage de la langue locale ‘’Sango’’ pour communiquer plus facilement et développer de bonnes relations avec les populations.

POC