Communiqués de presse

  • 06 jan 2021 - La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) a rappelé mercredi la déclaration conjointe Union africaine-Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC)-ONU-Union européenne du 4 janvier 2021, notamment l’invitation à tous les acteurs politiques centrafricains pour un règl
  • 04 jan 2021 - Le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine, l’Ambassadeur Smaïl Chergui ; le Président de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), l’Ambassadeur Gilberto Da Piedade Veríssimo ; le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de paix, M. Jean-Pierre Lacroix ; et le Haut Représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, M.
  • 03 jan 2021 - La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA) dément formellement les graves accusations du parti URCA, pour qui dans la quasi-totalité des bureaux de vote des villes et des villages, des urnes auraient été confiées à la MINUSCA qui les a gardées toute la nuit.
  • 03 jan 2021 - La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA) condamne avec la plus grande fermeté les attaques lancées par les groupes armés contre les villes de Damara (Préfecture de l’Ombella-M’Poko) et Bangassou (Mbomou), respectivement samedi et dimanche.
  • 30 déc 2020 - La Force et la Police de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) ont dressé mercredi un premier bilan de leur contribution à la sécurisation du double scrutin du dimanche 27 décembre, soulignant que leur appui aux forces de défense et de sécurité centrafricaines a permis de faire échec aux groupes armés d’empêcher la tenue des élections.  
  • 28 déc 2020 - Bangui, le 28 décembre 2020 – Le Gouvernement centrafricain a affirmé lundi que le plan intégré du processus de sécurisation des élections a été un succès et a félicité le peuple pour sa détermination, en se rendant massivement aux urnes lors des élections présidentielle et législatives de dimanche en dépit des violences des groupes armés alliés à l’ancien président François Bozizé.  
  • 26 déc 2020 - Le G5+, groupe d'États et d'institutions internationales partenaires de la République centrafricaine (RCA) condamne les attaques lancées par des groupes armés visant les forces de défense et de sécurité centrafricaines et les casques bleus des Nations unies à Dékoa (préfecture de Kémo), et à Bakouma (préfecture du Mbomou). Les membres du G5+ s’inclinent devant la mémoire des trois casques bleus burundais tués lors des attaques à Dékoa ainsi que des membres des forces de défense et de sécurité
  • 26 déc 2020 - Trois casques bleus burundais de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) ont perdu la vie vendredi, lors de la deuxième tentative sans succès de prise de la ville de Dekoa (préfecture de la Kémo), par des éléments rebelles de la coalition sous l’autorité politique de François Bozizé et la coordination de ses alliés du MPC, des anti-balaka et du 3R.
  • 25 déc 2020 - Dans le cadre de la mise en œuvre du plan intégré de sécurisation des élections du dimanche 27 décembre 2020, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) a reçu jeudi trois cents (300) casques bleus du contingent rwandais de la mission des Nations unies au Sud Soudan (UNMISS), afin de renforcer les capacités de la Mission et répondre aux défis sécuritaires actuels.
  • 24 déc 2020 - La Coordonnatrice humanitaire en République centrafricaine, Mme Denise Brown, exprime sa vive préoccupation face à la montée des tensions et à la recrudescence des violences observées dans plusieurs régions du pays en amont des élections générale le 27 décembre. L'insécurité et les craintes d'attaques ont déjà semé la panique parmi la population et poussé plus de 55 000 personnes à fuir, augmentant davantage leur vulnérabilité.  

Pages